Venez vivre votre vie à Paris
 
Le Forum ferme bientôt ses portes ! Rejoignez sur Between Heaven And Earth !

Partagez|

you and me, the firt step || Agathe J. Dubois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



Messages : 44
Date d'inscription : 15/06/2011



MessageSujet: you and me, the firt step || Agathe J. Dubois Ven 17 Juin - 15:40





___________________________________________________





Aujourd'hui en me levant je pressentais que rien ne serait plus jamais comme avant et je n'avais pas tout à fait tord! Parfois on croit savoir des choses mais en réalité on ne sait rien du tout et on a vécut dans le mensonge depuis toujours! J'ai envie de dire qu'à l'instant présent je ne crois plus en rien et je me sens complètement vide, perdu! C'est comme ci d'un coup je perdais toute mon identité et que je me retrouvais seul au monde! Pour comprendre ce qu'il s'est passé je dois retourner deux heures en arrière! Deux longues heures que j'ai passé complètement sous le choc de la révélation!

Ce matin, j'ai réussis à faire une grasse matinée et en mettant un pied à terre je me sentais bien mais à la fois complètement noué! Alors je me suis dit qu'après une bonne douche tout irait mieux et que je pourrais attaqué cette journée comme d'habitude! En sortant de ma douche je m'entourais les hanches d'une serviette de bain et je suis allé en courant dans ma chambre car mon téléphone hurlait au beau milieu de cette pièce vide! L'afficheur indiquait qu'il s'agissait de Aaron, mon frère! Ce dernier ne m'appelait jamais et je ne voyais pas pourquoi il le ferait maintenant mais j'ai déccrocher et à son ton je savais qu'il y avait un truc de pas très clair là dessous! Alors je n'ai rien dit à part un bref "salut" et je l'ai laissé parler..." Co', je sais que je suis pas le mieux placé, je sais que j'ai peut-être pas été toujours le bon exemple mais il y a quelque chose que tu dois savoir et j'en ai marre de devoir me taire, de devoir faire semblant de ne pas savoir... Je... enfin...tu... tu as été adopté par Papa et Maman à la naissance! Ne m'en veux pas s'il te plait!" dit-il en laissant planer une silence de plomb! J'essayais d'assimiler ce qu'il venait de dire, j'essayais de coller les mots les uns aux autres pour qu'ils veuillent dire quelque chose mais je n'arrivais pas à comprendre! Tout était si compliqué pour moi d'un coup... Alors je ne réussis qu'à articuler que quelques mots... " Non....pas po..possible..." mais je ne pus en dire plus et j'appuyais sur la touche de fin d'appel en jetant mon téléphone sur le lit!

Et après deux heures j'étais toujours assis sur le rebord de mon lit, mes bras pendants et mon regard dans le vide... Je crois que je n'arrivais pas bien à réaliser! Mais une chose me vint à l'esprit, un soir, un type m'avais donné un peu de coke pour que j'essaie et c'était peut-être la solution! En tout cas je n'avais pas l'intention de sortir de cette chambre c'est pourquoi je pris mon téléphone et envoya un message à celle que je devais voir ce jour là, Agathe! Je ne voulais pas qu'elle me cherche partout! Il était 11h00 du matin.

SMS : " Agathe, me cherche pas! On se verra surement demain! Un rail et ça repart... Sad "

Et voilà un message d'envoyer, un message qui voulait à la fois tout dire et rien dire! J'avais parlé du rail je ne sais même pas pourquoi... Pour le moment je me levais de ma torpeur et j'allais enfiler un boxer et un bas de survêtement, laissant mon torse complètement nu! Je repartis vite fait sur le rebord de mon lit de dessous le quel je sortis un petit sachet que je faisais tourner entre mes doigts!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 61
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Dans ma chambre ou à la patinoire



WHO I AM ?
RelationShip':
Humeur: Joviale
Âge du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: you and me, the firt step || Agathe J. Dubois Ven 17 Juin - 16:16




C’était une journée qui s’annonçait comme les autres, pleine de bonnes aventures et de fous rire avec Connor mon filleul et un très cher ami que je devais rencontre un peu plus tard dans la matinée. C’est dans les coups des 9h40 que je fus réveillée par le voisin du dessous qui avait décidé d’engueuler sa petite amie de bon matin car elle avait cassé son armoire préférée. Je ne cherchais pas vraiment à comprendre ce charabia que j’arrivais à peine à comprendre dans ses cris et m’étirai avant de me lever du lit en soufflant. Dire que j’aurais pu dormir une bonne heure ou deux de plus, si il avait bien voulu respecter mon sommeil, cet abruti. Enfin bref, il fallait que je fasse avec, et puis ce ne serait pas la torture, si des gens y arrivent, je devrais moi être capable de m’en sortir. Puis le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, donc je pouvais m’estimer heureuse, car le monde s’offrait à moi. Sortant du lit encore toute engourdie, c’est à tâtons que je trouvais mon poste radio et l’allumais avant de rejoindre la salle de bain. De très bonne humeur, je pris une douche bien chaude, allai me vêtir d’un marcel blanc et d’un jean slim . Habillée décemment, je me dirigeai vers ma cuisine, où je me servis un petit déjeuner bien frais et léger composé d’un jus d’orange pressée, un yaourt nature, et une barre de céréales. J’étais plutôt du genre a consommer beaucoup de café d’habitude, mais aujourd’hui, je voulais changer, et puis j’avais pas vraiment le comme il ne me restait plus de café et que j’avais la flemme de partir au Starbuck du coin. Une fois le petit déj’ terminé, je finis ma toilette et me maquillai un peu. Il était environ dans les 10h 30. N’ayant rendez-vous que dans les 11 h avec mon filleul, j’avais donc un peu de temps pour moi que je pris en commençant à ranger ma chambre et mon bureau.

Soudain, alors que je chantonnais en classant mes classeurs dans un ordre différent de précédemment, mon portable se mit à vibrer. C’était un message de Connor. Un de ces messages évasifs qui vous laisse perplexe et laisse croître au plus profond de vous une inquiétude anormale. Le relisant à plusieurs reprises dans le but de bien le comprendre, je compris que le rail n’était pas celui du train, mais une chose dont j’ avais horreur : La drogue. Il était tout bonnement hors de question que je le laisse toucher à cette merde et qu’il tombe aussi bas. Ni une ni deux, j’enfilai une paire d’escarpins, pris mon sac à main et mon portable et quittais mon loft pour rejoindre celui du jeune Homme. Connor et moi n’habitions pas très loin étant tout deux de la droite, je décidais pourtant quand même de prendre ma voiture pour y arriver plus rapidement. En moins de dix minutes, j’arrivai devant chez lui et me parquai. Je fermai la voiture et me précipitai à son loft. Une fois devant, je fus comme retenue par quelque chose : J’avais le ventre noué, et je me faisais trop de soucis pour lui. Je pris une grande respiration et toquai à la porte en disant :

« Connor ouvre moi stp, c’est Agathe et je me fais du souci pour toi »

Je tambourinais comme une dingue sûrement, je n’en étais pas vraiment consciente, tout ce que je voulais c’était le prendre dans mes bras et l’éloigner de cette chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 44
Date d'inscription : 15/06/2011



MessageSujet: Re: you and me, the firt step || Agathe J. Dubois Ven 17 Juin - 17:33

Je ne savais pas trop si je devais en rire ou si je devais en pleurer, je ne savait pas si je devait rester calme ou faire sortir ma colère en tapant dans tous les murs ou en cassant toutes sortes d'objets qui se trouvent dans mon loft! J'étais toujours assis sur le bord de mon lit, le petit sachet transparent, rempli d'assez de poudre blanche pour se faire un rail, dans les mains et je ne cessais de le tourner encore et encore ne sachant pas si j'allais le sniffer ou non! Je me repassais également tout le film de ma vie dans ma tête et j'essayais de savoir qui j'étais! Car sincèrement là je ne le savais plus! Comment avaient-ils pu me faire ça? Eux en qui j'avais le plus confiance, eux en qui je voyais un modèle de droiture! Mais apparement je m'étais planté sur toute la ligne et je n'arrivais pas à croire que pendant 24 longues années ils aient pu me cacher la verité... C'était vraiment trop cruel de faire ça à quelqu'un et encore ce n'est même pas eux qui m'ont appris ça, c'est mon frère, qui d'ailleurs ne l'ai pas réellement! Non mais serieusement je ne sais plus à qui je dois en vouloir, je ne sais pas si c'est à mon frère car il m'a détruit en une phrase ou à mes parents qui m'ont toujours caché la verité et qui me la cache encore! Durant tout ce temps de refléxion d'ailleurs, mon "faux frère" essayait de me joindre mais impossible que je réponde vu que je venais d'exploser mon téléphone contre le mur de ma chambre! Et puis je n'avais envie de parler avec personne et encore moins avec lui alors ce dernier appelait sur le téléphone fixe, ce qui déclancha le répondeur... Ce dernier était en train de répandre ma voix dans tout le loft. " Salut vous êtes bien chez Connor mais je ne peux pas vous répondre, alors laissez moi un message et je vous rappelerai... peut-être!" dis-je avant qu'on entende sa voix après le bip! " Putain Connor, répond-moi! Je n'en pouvais plus d'être dans le mensonge, je devais te mettre au courant..."

Au même moment, des bruits sourds retentirent contre la porte et une voix pas vraiment inconnue se fit entendre! Il s'agissait bien d'Agathe mais merde qu'est ce qu'elle faisait ici! Pourquoi était-elle venue? Je baissais le regard sur mes mains qui tenaient le sachet et je me levais d'un bond et le mit dans la poche de mon bas de survêtement, toujours torse nu! J'allais tranquillement vers la porte d'entrée... " ...tu sais que je n'ai pas voulu te blesser, au contraire je voulais être honnête..." La voix de mon frère, se mêlant toujours aux martèlements de ma marraine et lorsque j'arrivais à la porte, je la déverrouillais, entrouvris la porte et je suis allé sans un mot m'asseoir dans le canapé écoutant la voix d'Aaron qui terminait son message! " surtout rappelle-moi, je m'inquiète beaucoup tu sais! S'il te plait Connor, je suis ton frère malgré tout! On a toujours vécut ensemble, tu es MON frère! " Et après ça le silence total se fit avec une Agathe qui venait d'entrer dans la pièce et qui avait surement entendu la fin du message d'Aaron! Je ne la regardais pas et je gardais mon regard au sol! Je ne pouvais pas l'affronter pas maintenant!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 61
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Dans ma chambre ou à la patinoire



WHO I AM ?
RelationShip':
Humeur: Joviale
Âge du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: you and me, the firt step || Agathe J. Dubois Dim 19 Juin - 13:34

Quasiment affalée contre la porte, j'entendais, entre les coups que je donnais, une voix résonner dans la pièce. Cette voix n'était pas celle de Connor, et même si je ne connaissais pas Aaron, je savais d'après le peu que je comprenais qu'il devait s'agir de son frère. Et si Connor allait mal c'est que quelque chose de grave devait s'être passé. Après un bon instant qui me parut telle une éternité passée derrière la porte, le beau blond daigna m'ouvrir la porte, avant de retourner s'asseoir comme une loque. Je pus entendre plus clairement la fin du message vocal qui se diffusait à travers la pièce, et courut à toute vitesse appuyer sur le bouton arrêt, pour ne plus que Connor souffre. Je ne savais pas vraiment qu'elle avait été l'affreuse nouvelle, mais une chose était sûre, le voir seul souffrir et être aussi livide était hors de question. Connaissant assez bien son tempérament je craignais qu'il ne fasse une bêtise. Surtout qu'il tenait énormément à la famille et qu'à ce moment même, j'étais certaine que celle-ci était au centre de l'histoire. M'approchant tout doucement près de lui, avec une douceur et une délicatesse qui me caractérisaient, je m'assis à ses côtés et le pris dans les bras, en déposant un baiser sur sa joue. Je pourrais rester près de lui pour le restant de la journée, ou même de la semaine si il le fallait. Car jamais je ne pourrais le laisser tomber après tout le bien qu'il m'avait apporté et ce qu'il avait fait pour moi. Nous passâmes plus d'une demie heure assis là en silence. Je ne savais que dire, et j'avais peur que parler n'arrange rien.

Pourtant après un long moment, je décidai de poser ma main sur son visage pour le forcer à me regarder dans les yeux. Un sourire timide apparut sur mes lèvres, en guise de réconfort et pour lui montrer que je serais là quoi qu'il puisse arriver. Plongeant mon regard dans le sien, je sentis mon coeur s'emballer, et après une grande respiration, je lui dis:

« Je ne suis pas sûre de ce qu'il se passe Connor, mais si tu veux en parler je t'écoute, sinon je resterai près de toi tout le temps qu'il faudra. »

Il compter tellement pour moi que le voir ainsi me faisait de mal. Je ne supportais pas de le savoir malheureux et encore moins de me savoir incapable de l'aider car je m'en voulais atrocement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 44
Date d'inscription : 15/06/2011



MessageSujet: Re: you and me, the firt step || Agathe J. Dubois Dim 19 Juin - 14:10

Tout c'était passé si vite, tout avait été si violent pour moi que ça en était perturbant! Dans ma tête tout se bousculait et même si je voulais croire en un rêve je savais que ce n'était pas le cas! Je savais que rien ne serait plus comme avant et je ne savais pas comment j'allais me relever de cette révélation! Mais il le faudrait un jour, en attendant le feu continuait en moi à bruler mes entrailles, à me faire si mal! Mais maintenant une chose avait changé autour de moi... Une jolie jeune femme blonde venait de faire son entrée chez moi et ce n'était pas n'importe laquelle, il s'agissait de ma marraine, de la jeune femme qui avait toujours su se montrer présente pour moi! Agathe! Rien que d'entendre son prénom me redonne le sourire en temps normal mais aujourd'hui il en faudrait bien plus pour que je retrouve le sourire! Il en faudrait bien plus pour que ce que je venais d'apprendre soit digéré, pour que ce que je venais de découvrir ne soit plus qu'un mauvais souvenir!

J'avais laissé entrer Agathe et était parti sur le canapé m'asseoir le regard toujours dans le vide! C'est pourquoi je ne l'ai pas vu approché de moi et me prendre dans ses bras! Alors que je ne voulais pas de tendresse, mon corps et ma tête étaient en désaccord et c'est pourquoi je me laissais faire sans un geste! Les bras de la jeune femme étaient si agréables que je ne pourrai m'en passer surtout en des moments pareils! Alors je me raccrochaient à eux et je sentis une ou deux larmes couler le long de mes joues! En revanche dans la poche de mon pantalon de survêtement, la seule chose que je portais en cette instant, le petit paquet de poudre blanche commençait à se faire sentir! Non pas qu'il soit lourd mais parce que j'y repensais et je ne voulais surtout pas que la jeune femme ait fait le rapprochement avec le rail de mon message! Si elle se mettait à chercher la drogue partout j'allais être mal, et si elle la découvrait, j'allais aussi passer un sale quart d'heure! Mais elle avait pas l'air d'y penser et au lieu de ça je l'entendis de sa douce voix que je pouvais me confier à elle ou que sinon elle resterait de toute façon, tout le temps qu'il faudra! Elle était vraiment formidable avec moi et je ne meritait pas autant de choses de sa part! " Je te remercie Agathe c'est...c'est vraiment touchant" dis-je la voix tremblante! Et pour pas qu'elle me voit pleurer je me suis levé et arrivé à la porte de ma chambre je me suis arrêté, m'appuyant contre le cadre de cette dernière, la main dans la poche! Mais je n'arrivais plus à bouger et les larmes se mirent à déborder de mes yeux! Je n'arrivais plus à m'arrêter, si bien que je ne voyais pas grand chose, je distinguais juste par terre une forme qui en réalité était mon téléphone complètement explosé! Mais cela ne me faisait ni chaud ni froid! J'étais là, la main dans la poche, sentant le sachet et je ne savais qu'en faire! Je ne voulais plus souffrir, je voulais juste aller mieux, je ne voulais plus avoir cette douleur si intense depuis deux heures! J'étais Connor Lewellyn mais en réalité, j'étais quelqu'un d'autre, j'avais une autre identitée! Qui étais-je? Et que serai-je si j'avais eu une autre vie?

Une chose est sure en tout cas, la présence de la jeune femme ici me faisait grandement plaisir! Et sans elle j'aurai déjà peut-être consommé mon poison mais je serai à présent mieux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 61
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Dans ma chambre ou à la patinoire



WHO I AM ?
RelationShip':
Humeur: Joviale
Âge du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: you and me, the firt step || Agathe J. Dubois Dim 19 Juin - 14:42

Connor ne voulait pas se montrer faible devant moi, je le savais et le sentais. Pourtant je pensais lui avoir déjà fait comprendre auparavant, qu'il avait le droit à tout ou presque avec moi, et que je ne le jugerai pas si il se montrait faible en ma présence. Après tout, n'était-ce pas la preuve qu'il était humain et avait un coeur? Si! Alors pourquoi se cacher quand on sait à quel point cela peut faire du bien de se confier et d'avoir de la part d'un proche du réconfort. Le câlin ne suffisait pas vraiment à le calmer, et je lâchais un soupir en caressant avec tendresse son dos et posant ma tête au creux de ses épaules. Il était torse nu, beau et musclé, et je trouvais encore incompréhensible qu'il n'ait pas de petites amies, même si j'étais heureuse d'une certaine manière, car je détestais le voir se comporter en abruti avec des pimbêches qui ne le méritaient pas, et les jalousais en quelques sortes. C'était une chose étrange que je ressentais depuis quelques mois, et dont je n'avais aucune idée sur la nature et l'origine de ce drôle de sentiment. Certainement que cela expliquer ma présence ici, et mon envie de le préserver du mal et de la peine. Enfin, peut-être le serais-je un jour ou l'autre? Lui donnant autant d'affection que je le pouvais je repensais en silence à son message. Il parlait de rail, et j'avais longtemps espéré qu'il ne s'agisse pas de drogue. Je regardais ses bras, qui n'avaient aucune trace de prise de drogue par seringue, puis plongeais mon regard dans ses yeux rougis par les larmes qui s'y logeaient. Il était clean, j'en était sûre, mais pourquoi donc parler de rail? En avait-il dans sa chambre ou sur lui, et j'avais agi en pseudo héroine en arrivant avant qu'il ne fasse de bêtises dans sa chambre?

Le jeune homme se leva pour que je ne vois pas ses larmes couler, et comme lui, je le suivis. Arrivant derrière lui, je me glissai dans son dos, et le pris à nouveau en bras. J'aimais être en contact avec sa chaire nue et toucher son torse si bien dessiné. Comme si je voulais me persuader que je me trompais au sujet de la drogue, je lui répondis:

« Tu sais que c'est normal et qu'il en sera toujours de même pour tes différents coups de blues. Par contre Connor.... »

Effleurant son corps, alors que j'essayais de se mettre face à lui entre l'encolure de la porte et son torse, j'avais du mal à retenir le flot de paroles qui se bousculait dans sa tête. Sur la pointe des pieds pour être un peu plus proche de son visage, j'essuyai du revers de ma main gauche les larmes qui coulaient sur son visage, puis finis

« Dis moi que tu n'avais pas dans l'idée de consommer de la drogue, je t'en supplie... Dis moi que je me trompe et que tu n'as pas cette merde sur toi... Réponds moi que tu sais que ça ne servirait à rien à part apaiser que quelques heures tout au plus ta peine»

Elle le forçait à la regarder dans les yeux, car c'étaient le miroir sur son âme et qu'ainsi il ne pourrait pas lui mentir .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 44
Date d'inscription : 15/06/2011



MessageSujet: Re: you and me, the firt step || Agathe J. Dubois Dim 19 Juin - 15:09

Oh non je ne voulais pas me montrer faible face à Agathe et face à personne d'ailleurs... J'étais peut-être humain mais j'avais ma fierté et là si la jeune femme me voyait pleurer ou autre, cette fierté en prendait un coup! C'est pourquoi je suis parti me poser à l'entrée de ma chambre, le dos face au salon que je venais de quitter en laissant la jeune femme mais cette dernière ne comptait pas me lâcher de sitôt! Elle arrivait derrière moi et me prit à nouveau dans ses bras, sentir ses mains sur ma peau nue était plus qu'agréable et je ressentais de léger frissons sous la tendresse de la jeune femme mais ma tristesse m'empêchait d'apprécier pleinement cet instant! J'étais trop sous le choc encore que rien ne pouvait m'atteindre! Pourtant peu à peu alors que la jeune femme me tenait contre elle, je la sentis se déplacer et la voilà qui se faufilait pour se mettre devant moi et en se hissant sur la pointe des pieds elle essuya mes larmes! Mon regard se plongeant dans le sien, nos visages étant un peu plus proches qu'ils ne devraient l'être mais la jeune femme était enfin arrivée à parler du sujet le plus sensible du moment! La drogue que je planquais dans ma poche! Elle espérait que je n'ai pas "cette merde" sur moi mais si elle savait, si elle savait que la drogue était encore plus proche qu'elle l'imaginait! Je ne savais quoi lui répondre, je ne voulais pas la blesser mais après tout j'étais grand et puis ça changerait quoi qu'elle le sache ou non?

Malgré le fait que la jeune femme m'oblige à la regarder, je baissais le regard et ne parvenais plus à la regarder, je ne parvenais plus à garder cette fierté en moi et de nouvelles larmes coulaient...Elles coulaient abondament m'empêchant de parler sur le coup mais après avoir respirer un grand coup je m'adressais à elle la tête toujours basse! " Et ça changerai quoi que tu le saches? Hein? C'est pas grand chose Agathe..." dis-je en me coupant dans mon élan mais ne bougeant pas de là où j'étais! " De toute façon j'ai tout perdu, tout alors laisse-moi prendre cette merde, laisse moi me défoncer comme ça je me sentirais mieux, je ne serai plus obligé d'être moi!" dis-je maintenant en délirant totalement! La tristesse faisait place à une crise en douceur tout de même! Mais je délirait complètement et je sortis même le sachet de ma poche, je le mis devant les yeux de la jeune femme! Je ne savais pas ce qu'elle allait faire mais je savais qu'elle n'allait pas acceuillir cette petite poche transparente de coke avec joie!

En deux heures de temps tout avait vraiment basculé et dire qu'à la base je ne suis pas spécialement pour la drogue! Mais j'en étais arrivé à un point où plus rien n'avait d'importance! Je devais ouvrir les yeux mais seul je n'y arriverai pas! J'avais plus besoin de la jeune femme que je ne lui disais ou lui montrait!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 61
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Dans ma chambre ou à la patinoire



WHO I AM ?
RelationShip':
Humeur: Joviale
Âge du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: you and me, the firt step || Agathe J. Dubois Dim 19 Juin - 17:02

J'aurais seulement préféré qu'il n'y ai rien eu de tout ça, que Connor soit souriant et plein de joie de vivre comme à son habitude, mais je n'avais pas le choix. Je devais faire face à des moments de peine pour le jeune homme, et me montrer forte. Je devais l'aider à se battre et être là pour veiller à ce qu'il ne baisse pas les bras; Je devais me battre pour lui si il en avait plus la foi. Pourquoi? Tout simplement parce que c'est ma définition de l'amitié. Etre là quelque soit le moment, quelque soit l'heure pour l'autre, l'accepter et l'aimer comme il est. Et MON Connor était un battant, et j'allais veiller aujourd'hui à ce qu'il le redevienne, il n'avait pas le choix. Ou plutôt, jamais je ne lui laisserai le choix, car je savais ce qui en ce moment serait ou non , bien pour lui, et la drogue dont il m'avait parlé dans le message n'en ferait tout bonnement pas partie. Quant à mes caresses et ma présence, j'étais persuadée qu'elles pourraient l'apaiser dans un excès de tristesse ou de colère. C'est sans doute pourquoi je m'étais levée pour venir à nouveau le rejoindre et lui montrait que main dans la main, et en mettant le temps qu'il faudrait nous surmonterions les obstacles. Le sujet de la drogue vint dans la discussion grâce à moi, et j'espérais vraiment me tromper de réponse de sa part, car sinon, mon inquiétude pour le jeune homme ne cesserait de s'accroître. Je voulais qu'il soit franc, je voulais l'empêcher de faire ce qu'il me semblait être une bêtise et qui ne ressemblait guère à une solution. Connor mit longtemps avant de me répondre, ou tout du moins c'est ainsi que je ressentis ce lourd silence pesant.

" Et ça changerai quoi que tu le saches? Hein? C'est pas grand chose Agathe..."

Il m'exaspérait. Comment pouvait-il imaginer une seule seconde que ce n'était rien et que ça ne changerait pas grand chose. Ne me laissant même pas le temps de répondre, il me regarda et continua :

" De toute façon j'ai tout perdu, tout alors laisse-moi prendre cette merde, laisse moi me défoncer comme ça je me sentirais mieux, je ne serai plus obligé d'être moi!"

J'étais déçue et je me sentais comme offensée par de telles paroles. Ne savait-il pas que moi je serai toujours là pour lui...? Qu'il comptait comme nul autre dans ma vie? Oui c'était plus qu'un ami et je ne m'imaginais pas le perdre une seconde. Secouée et triste, car je pensais avoir plus de valeur à ses yeux, je rétorquai:

« Ca me décevrait Connor, car contrairement à ce que tu as l'air de penser, tu n'es pas ce genre de gars. Non tu n'es pas un pauvre gars et je refuse que tu fasses cette annerie car tu es mon ami.»

Des larmes de colère me montèrent aux yeux, et les ravalant amèrement, je continuai:

« J'adore l'homme que tu es, et cette drogue ne t'aidera pas et ne fera que t'enfoncer. Et désolée, mais tu n'as pas tout perdu...Je ne suis peut-être pas de ton sang, et rien à tes yeux apparemment mais saches que tant que tu n'y toucheras pas , tu m'aura MOI!!!!»

Je pris son geste de sortir le sachet de poudre blanche comme un affront et tenta de l'attraper, alors qu'il la tenait de plus en plus hors de portée. Comme poussée par la folie, je levai la main, prête à lui mettre une gifle pour bien le réveiller de ce cauchemar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 44
Date d'inscription : 15/06/2011



MessageSujet: Re: you and me, the firt step || Agathe J. Dubois Lun 20 Juin - 0:19

J'avais décidé de devenir provocateur dans mes propos, j'avais décidé de pousser la jeune femme à bout et pourquoi? Tout simplement pour qu'elle fuit elle aussi, pour qu'elle m'abandonne et me plante un couteau dans le dos par la suite! Je sentais que si je continuais sur cette lancée j'allais en ressortir encore plus mal mais quelque chose m'empêchait de m'arrêter! Maintenant que j'étais lancé je me devais de continuer à jouer cette provocation avec la jeune femme! Et pourtant c'est la dernière personne avec qui j'avais envie d'être comme ça. Mais ne dit-on pas qu'il est plus facile de se mettre les gens qu'on aime à dos, parce que quoi qu'il arrive, ils reviendront toujours vu que l'amour qu'ils ont pour nous est plus fort que tout! C'était ce qui se passait à l'instant avec Agathe! On venait d'entamer un réel combat de force et c'était à celui qui remporterait la bataille! Je savais pourtant que la jeune femme était tenace et qu'elle ne lâcherai rien tant qu'elle n'était pas parvenu à son but mais je continuais! C'était aussi ce dont il me fallait, m'en prendre à quelqu'un pour me défouler mais seule la jeune femme se trouvait devant moi! Si j'avais été plus calme et moins triste et en colère, ce n'est pas contre elle que j'aurais été ainsi mais bien contre ceux que je croyais être mes parents! Ces enfoirés de menteurs qui m'ont toujours caché que je n'étais pas leur sang et leur chair... C'est ça qui est dur à accepter! Un jour peut-être pourrais-je les pardonner mais surement pas maintenant!

La jeune femme ne semblait pas apprécier ce que je disais et pourtant elle restais sur un ton qui se faisait doux avec une attitude plutôt calme...« Ca me décevrait Connor, car contrairement à ce que tu as l'air de penser, tu n'es pas ce genre de gars. Non tu n'es pas un pauvre gars et je refuse que tu fasses cette annerie car tu es mon ami.» commença t-elle par dire ce qui ne semblait pas me toucher en apparence alors surement se sentit-elle obligée de continuer ce qui eut on va dire l'effet escompter! « J'adore l'homme que tu es, et cette drogue ne t'aidera pas et ne fera que t'enfoncer. Et désolée, mais tu n'as pas tout perdu...Je ne suis peut-être pas de ton sang, et rien à tes yeux apparemment mais saches que tant que tu n'y toucheras pas , tu m'aura MOI!!!!» C'est ça qui me touchait le plus dans ce qu'elle disait et mon délire m'empêchait d'en savourer chaque paroles... Je lui avait sortit le sachet de drogue et je ne pris même pas le temps de lui répondre, je préférais agiter ce sachet devant les yeux de la jeune femme qui tentait de l'attraper mais je l'en empêchais! Je me montrais de plus en plus provocateur et la jeune femme eut alors une réaction tout à fait normale, elle leva sa main qui s'abattit sur ma joue mais qui ne put repartir car je venais de la bloquer avec ma main! Je venais d'attraper son poignet, sa main toujours sur ma joue! Les larmes me montaient aux yeux et l'electrochoc venait de se faire! Elle avait eut raison!

Doucement je faisais retomber mon autre main, celle avec le sachet, le long de mon corps! J'étais assomé par cette gifle qui n'était pas habituelle entre nous! Je plongeais mon regard dans le sien laissant échapper le sachet de poudre qui vint se poser délicatement sur le sol! La jeune femme semblait si furieuse, si inquiète et je ne m'en étais pas aperçus avant! "J'ai été adopté Agathe! " dis-je enfin comme ci c'était la chose la plus naturelle du monde, comme ci je n'avais jamais été giflé et pourtant je retenais toujours sa main sur ma joue, mon regard dans le sien! Une force invisible m'attirais à elle et je ne saurai comment expliquer ça mais sans vraiment y réfléchir et tout se passant très vite, mes lèvres vinrent se poser sur les siennes! Ce n'était pas le baiser du siècle et il était plutôt hésitant mais c'est comme ci il m'enlevait un poid et toute cette pression est redescendue d'un coup! Sauf que mon cerveau se remit en marche et je me suis rendu compte de ce que j'étais en train de faire, alors je me suis reculé et je m'apprêtais à aller m'asseoir sur mon lit, m'en voulant d'avoir fait ça, ne voulant pas la perdre à cause d'un simple baiser stupide! Ou pas si stupide que ça en y réfléchissant! "Je suis...désolé, je... je suis perdu Agathe" dis-je en en sachant trop pourquoi je disais ça... Si c'était pour le baiser ou si c'était pour le fait que je sois adopté et en recherche d'identité!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 61
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Dans ma chambre ou à la patinoire



WHO I AM ?
RelationShip':
Humeur: Joviale
Âge du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: you and me, the firt step || Agathe J. Dubois Lun 20 Juin - 8:54


C'est impressionnant comme tout s'enchaina depuis que je m'étais levée, à une vitesse ahurissante, après un câlin plein d'affection et de tendresse, je me retrouvai face à lui et bien plus proche que nous avions pu l'être dans le passé. L'un contre l'autre, face à face et les yeux plongés dans le regard de l'autre, à la recherche de réponses à nos questions et de solutions pour apaiser cet homme auquel on tient. D'un air provocateur, Connor qui été encore sous le choc d'une certaine nouvelle qui m'était toujours inconnue, me remballait et cherchait tant bien que mal à me blesser. Oui tout ce qu'il disait était difficile à entendre et m'affectait totalement, mais je rester placide et tentais de ne rien laisser transparaître. Pourtant quand il me montra le sachet de poudre, il me mis hors de moi. Réagissant comme une amie ou bien plus, je me laissais emporter par la colère, et n'arrivant guère à l'attraper, une seukle solution s'imposa à moi. Je levai la main, et le foudroyant du regard, je lui mis une belle gifle qui claqua que sa joue. J'étais moi-même surprise d'une telle réaction qui ne me ressemblait pas vraiment, étant d'habitude bien plus calme et tenace. Moi qui préférais les mots à la violence normalement, je m'étais retrouvée dans la situation inverse en moins de deux aujourd'hui. Connor me regarda totalement sous le choc et attrapa ma main qui resta sur sa joue au passage. Pouvant encore bouger les doigts, je le caressais avec douceur tandis que le sachet tombait au sol. Je voulais dire quelque chose, mais quoi? Il n'y avait rien à dire, j'avais réussi à le faire redescendre sur terre. La bouche bée, et le regard plongeait dans le sien, je me rapprochais encore un peu plus de lui, quand il m'avoua:

" J'ai été adopté Agathe! "

J'étais si désolée et peinée pour lui. Cette nouvelle était horrible et il devait être chamboulé par cela. Cependant, cela devait-il vraiment changer quelque chose? Ses parents n'étaient peut-être pas ses géniteurs, mais ils l'avaient chéri, et l'avait éduqué. Cela comptait tout autant, non? Connor me regarda et comma si de rien n'existait autour de nous, son visage s'approcha du mien. Nous partageâmes un baiser furtif mais si doux que je sentis un frisson me parcourir le corps. Puis se reculant comme si il venait de faire une énorme bêtise, il s'excusa:

"Je suis...désolé, je... je suis perdu Agathe"

Posant mon index sur ses lèvres, pour le faire taire, j'approchais à nouveau mon visage du sien. Je déposai avec délicatesse mes lèvres sur les siennes, et nous nous embrassâmes enfin réellement.Nos langues entreprirent une danse fougueuse, tandis que nous profitions de ce doux baiser. Qu'est-ce qui me passait par la tête? Je ne savais rien....En tout cas, il embrassait bien mieux que je l'imaginais. Après l'avoir enlacer, et mettre un peu reculer, je détachais mes mains de son visage et de sa nuque, pour me baisser et récupérer le sachet de poudre blanche. Le regardant un peu perturbée, je le gratifiai d'un timide sourire et lui dis:

« Allez viens mon filleul, allons jeter cette merde dans les toilettes.»

Elle tendit sa main vers celle du jeune homme, sourire aux lèvres et préférant oublier ce qui venait de se passer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 44
Date d'inscription : 15/06/2011



MessageSujet: Re: you and me, the firt step || Agathe J. Dubois Lun 20 Juin - 9:28

Depuis l'âge de 15 ans environ, âge auxquel j'ai commencé à m'interesser vraiment aux filles, j'avais toujours refuser de m'attacher à quelqu'un. Je sortais avec des filles et en changeais quand cela ne me plaisait plus! Je n'étais pas prêt à m'investir dans une relation serieuse car pour moi j'étais jeune et il fallait que je m'amuse encore! J'aurai tout le reste de ma vie pour être avec une seule et unique personne! Donc oui, le terme approprié pour parler de mon comportement avec les filles c'était s'amuser! Cela ne me posait aucun problème et j'enchaînais les relations sans trop me poser de questions! Du moment que je ne laissais rien espérer à la fille et que j'étais clair dès le départ ce n'était pas très grave! Je ne faisais rien de mal et toujours j'étais dans le respect de l'autre. Jamais il ne m'est arrivé d'être incorrect et de me comporter en veritable enfoiré! Enfin je n'étais pas le seul à agir comme ça et disons que c'était récurrents chez les jeunes de mon âge! Mais à l'heure actuelle, j'avais un peu freiné les relations et cela faisait un petit moment que je n'avais pas eu de copines, ça faisait un moment que je me posais des questions et j'étais peut-être prêt à m'investir au final. Je savais que ce jour là en tout cas ça ne serai pas n'importe quelle fille qui aurait le privilège de prendre mon coeur! Cette fille là sera celle que j'ai choisis, ce sera celle qui partagera ma vie et celle qui me comprendra quoi que je dise ou fasse même si c'est démeusuré! D'ailleurs cette fille là n'étais peut-être pas bien loin et si ça se trouve, cela faisait plusieurs années qu'elle était là sous mes yeux...

Bref, je venais de faire un geste complètement inattendu et le fait d'avoir embrassé Agathe me perturbais un peu! J'avais pas envie qu'elle fuit, je n'avais pas envie de me recevoir une seconde gifle car bien qu'elle paraissait toute frêle, elle avait de la force! Ses gifles n'étaient pas une partie de plaisir, en revanche ses baisers sont d'une douceur et d'une intensité incroyable! Après avoir collé mes lèvres aux siennes et lui avoir dit que j'étais désolé, c'est elle qui est venue m'embrasser! Je fus surpris mais cette fois-ci je me faisais pas hésitant du tout et pendant que celle-ci passait ses mains dans ma nuque, les miennes se placèrent automatiquement dans son dos! Ce baiser était indescriptible, à la fois tellement doux, tellement unique et tellement naturel! Comme ci nous avions attendu cela depuis des années! Alors quand la jeune femme se recula, j'étais toujours transporté sur cette vague de douceur, j'étais complètement apaisé et c'était comme-ci j'étais shooté! Mais cette fois-ci il s'agissait d'une bonne drogue! La jeune femme ramassait alors le sachet et tout en me tendant la main elle me proposait d'une voix douce : « Allez viens mon filleul, allons jeter cette merde dans les toilettes.» C'est alors qu'avec un mince sourire, je saisis sa main! En revanche je ne savais pas ce que ce baiser avait voulu dire mais à priori rien vu qu'elle recommençait à m'appeler filleul... Autant oublier cet instant et continuer à avancer comme ci de rien était!

"Allons-y ensemble..." lui dis-je d'une voix ferme mais douce! La jeune femme avait réussis à me faire oublier le temps d'un instant la révélation si brutale de tout à l'heure! Elle était formidable pour ça et je ne l'en remercierai jamais assez! Alors je l'entraînais vers la salle de bain et tous deux nous jetions d'une même main le sachet de drogue! Enfin je tirais la chasse d'eau et regardais tourbillonner la poudre blanche à ses côtés! Puis une fois totalement disparue et ne lâchant pas sa main, je retournais dans ma chambre me laissant tomber assis sur le rebord du lit! " Agathe, merci d'être toujours là, je le redis car sans toi, j'aurai fais quelque chose de stupide! Je t'aurai déçu et c'est pas ce que je veux, si je venais à te perdre toi, ce serait vraiment un drame" dis-je sans exagération mais plutôt du fond du coeur! Doucement je carressait le dos de sa main avec mon pouce!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 61
Date d'inscription : 15/06/2011
Localisation : Dans ma chambre ou à la patinoire



WHO I AM ?
RelationShip':
Humeur: Joviale
Âge du personnage: 22 ans

MessageSujet: Re: you and me, the firt step || Agathe J. Dubois Lun 20 Juin - 9:49


Encore toute retournée par la nouvelle et les baisers partagés qui m'avaient procuré un bien inégalé jusqu'à présent et cette sensation d'estomac noué par la suite, nous décidâmes ensemble de se débarrasser de l'autre merde. Main dans la main, Connor et moi , nous dirigeâmes dans la salle de bain et d'un même geste nous déversâmes toute la poudre dans les toilettes. Je la regardais tournoyer dans la cuvette en réfléchissant à ce geste tendre inattendu et à sa signification que je n'arrivais pas à trouver. Enfin, la seule qu'il me venait à l'esprit c'est que j'avais voulu de ce baiser car je tenais à lui, et qu'il m'avait toujours physiquement attiré, alors pour le réconforter c'est ce que j'avais trouvé de mieux à faire. Avais-je des sentiments pour lui? Je ne savais vraiment pas et ça me laissait perplexe. Je ne lâchais pas sa main pour le moins du monde et espérais au fond de moi qu'il oublierait ce baiser. Retournant s'asseoir sur le sofa l'un de l'autre, je l'écoutais me dire:

" Agathe, merci d'être toujours là, je le redis car sans toi, j'aurai fais quelque chose de stupide! Je t'aurai déçu et c'est pas ce que je veux, si je venais à te perdre toi, ce serait vraiment un drame"

Posant ma tête au creux de son épaule, je regardais en silence nos mains entrelacées. C'était étrange mais si agréable. Je ne voulais pas ouvrir les yeux, ni le perdre. Jamais, ce serait bien trop dur. J'avais besoin de temps pour comprendre ce qui s'était passé et lui de même, mais le prendrait-il mal si je disparaissais? Quelque chose changerait-il entre nous? J'espérais que ce ne soit pas le cas.

« De rien mon beau, je sais que dans le cas contraire, je m'en serais voulu....Puis c'est ce que font les amis non? Tu me perdras jamais sois en sûr!»

Regardant l'heure, je percutai qu'il était plus de midi. Le regardant à nouveau et déposant un baiser sur sa joue, je repris:

« Je dois y aller Connor, j'ai quelques courses à faire. Va te reposer et dormir un peu...Et si jamais tu as besoin de quoique ce soit, n'hésite surtout pas.»

Elle le gratifia d'un doux sourire et se leva prête à quitter les lieux!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 44
Date d'inscription : 15/06/2011



MessageSujet: Re: you and me, the firt step || Agathe J. Dubois Lun 20 Juin - 23:46

Comment les choses avaient-elles pu dégénérer ainsi entre Agathe et moi! Elle qui était mon amie, elle qui avait toujours su se montrer si compréhénsive envers moi et me voilà pris d'une pulsion sortie de je ne sais où pour aller l'embrasser! Apparemment cela ne lui avait pas déplut vu que ce fut elle qui m'en fis un à son tour mais je ne savais pas si il était sincère ou bien si c'était juste une manière de me réconforter! Je dois avouer que ce baiser occuper à présent toutes mes pensées et même si je tente de l'oublier et bien je ne peux pas! Je ne peux pas pour la bonne et simple raison que je suis troublé! Nous avions évolué dans notre relation j'en étais certain, surtout qu'on a été jeté la drogue main dans la main et que sans défaire nos mains entrelacées, nous sommes allés dans ma chambre, pièce attenante à la salle de bain! Je remerciais bien sur la jeune femme pour sa présence si particulière à mes côtés et rajoutais quelques mots sur le fait que je ne pourrais pas la perdre et j'étais sincère!

Peu de temps après la jeune femme posa sa tête au creux de mon épaule et mon regard était attiré par la même chose qu'elle, nos mains! C'était nouveau cette façon de lui tenir la main et c'était à la fois tellement plaisant! J'aimais ça et je découvrais de nouvelles sensations au fond de moi! Jamais auparavant quand j'étais à ses côtés je ne ressentais ça mais plus les minutes filaient et plus j'étais perdu! J'avais envie de recommencer ce baiser, j'avais envie de ressentir à nouveau cette sensation de bien-être et de pleinitude! Mais je savais qu'il ne fallait pas car cela pourrait briser à jamais notre amitié et ça je ne le concevais pas du tout! La jeune femme quand à elle me rassurait par ses mots. « De rien mon beau, je sais que dans le cas contraire, je m'en serais voulu....Puis c'est ce que font les amis non? Tu me perdras jamais sois en sûr!» dit-elle avant de regarder l'heure et d'ajouter : « Je dois y aller Connor, j'ai quelques courses à faire. Va te reposer et dormir un peu...Et si jamais tu as besoin de quoique ce soit, n'hésite surtout pas.» tout en déposant un doux baiser sur ma joue! Ce qui n'était plus comme avant non plus, même un simple baiser de sa part avait prit une tout autre dimension!

Je la regardais un peu tristement et je regardais au pied de mon lit, voyant mon téléphone explosé! Si je voulais la joindre ou si on voulait me joindre ce serai par ma ligne fixe... Alors je levais à nouveau mon regard vers la jolie blonde! " Si tu as à me joindre Agathe, je n'ai plus de portable! Et je n'ai pas envie de dormir! " dis-je avec un pincement au coeur! Je sentais la jeune femme s'éloigner et j'avais une étrange impression au fond de moi! L'impression qu'elle ne reviendrait jamais, qu'elle allait passer cette porte et que jamais plus elle ne voudrait me voir! Mais son sourire était si beau et lui illuminait tout le visage... Tout en la regardant encore et sans sourire, la tristesse me regagnant je restais assis sur le rebord de mon lit! " Agathe, promet-moi de revenir... J'ai besoin de toi! " finis-je par dire tout en m'allongeant sur mon lit... Je me mis sur le côté, dos à elle en chien de fusil! J'étais mal et je voulais me renfermer sur moi même! Les larmes revinrent inonder mes joues en silence pour pas que la jeune femme me prenne en pitié! Mais avant que j'entende la porte claquée la jeune femme venait de me promettre qu'elle reviendrait! Ce qui me soulageait un tout petit peu...

[SUJET CLOS]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



Contenu sponsorisé









MessageSujet: Re: you and me, the firt step || Agathe J. Dubois

Revenir en haut Aller en bas

you and me, the firt step || Agathe J. Dubois

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» HEYMES Pierre-Agathe.
» Sainte Agathe
» Sainte Agathe
» Sainte Agathe Vierge et Martyre
» AGATHE CLERY
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Life in paris :: Logement :: Quartiers d'Habitations :: Quartiers de la Rive Droite :: Loft de Connor R. Lewellyn-
Sauter vers:
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit